Vignes et champs

Toutes les curiosités viticoles locales en Côte d’Or !

  • Conseil Général © P COMBIER
    Cabote
    Il est parfois difficile d’imaginer qu’au début du 20e siècle, de nombreuses lignes de chemin de fer et de tramway (le tacot) sillonnaient le département, rayonnant autour de Dijon ou reliant le nord au sud du territoire.
  • Conseil Général © ML GRUNENWALD
    Maison de vigne
    Avec porte et fenêtre, la maison de vigne est une maison miniature, aux murs enduits à la chaux et aux toits couverts en tuiles.
  • Conseil Général © P COMBIER
    Mur et muret
    En créant des terrasses, les murs de soutènement permettent de cultiver des coteaux en forte pente, souvent bien ensoleillés.
  • Conseil Général © P COMBIER
    Murger
    Dans de nombreux secteurs de la Côte-d’Or et en particulier dans la côte viticole, il a été nécessaire d’épierrer le sol pour pouvoir le mettre en culture.
  • Conseil Général © H JACHET
    Ouvrage hydraulique agricole
    Les vignerons sont également à l’origine d’un ensemble d’ouvrages hydrauliques permettant en premier lieu de maîtriser le fort ruissellement des eaux de pluie dû au relief et à la nature des sols.
  • Conseil Général© P COMBIER
    Poids public
    Dans les zones d’élevage ou de culture céréalières, on trouve parfois encore sur la place du village ou près de l’ancien champ de foire un poids public.
  • Conseil Général © V JACQUET
    Pressoir
    S’il existe ailleurs des pressoirs à pomme pour le cidre, en Côte-d’Or, les pressoirs sont surtout destinés à presser le raisin pour la fabrication du vin.
  • Rucher
    En Côte-d’Or, il existe encore quelques rares ruchers en pierre sèche.
Loading...